rené


27/12/2012

Belle est la crèche

P1220422_1_1.JPG


Toujours décorée avec autant de soins par une poignée de bénévoles, la crèche de Noël suscite bien des visites et regards  bienfaisants. Installée dans une chapelle de l'église Saint Michel, la crèche est toute illuminée afin de mettre en évidence les nombreux personnages, figurines et autres accessoires qui la composent. Marie et Joseph, proches de l'âne et du bœuf, le petit Jésus, les incontournables moutons, le berger. Un pêcheur, la fileuse de laine, l'homme à la faucille. Tout ce petit monde foule la mousse verdoyante et cotoie le sapin majestueux.  Plus haut une réplique cartonnée du centre du village avec le clocher, l'ancien jet d'eau et l'église flanqués du premier magistrat et de l'éclésiastique !
Une merveille de crèche, il faudra attendre l'Epiphanie pour l'apparition des rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar.

P1220420_1_1.JPG

P1220426_1_1.JPG

P1220423_r1_1_1.JPG

18:44 Publié dans fête | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les Templiers à Raissac sur Lampy

Le Prince Noir sème la terreur :

Un passé à la fois historique et dense pour le village. Les ancêtres nommaient la région : « le pays des trois seigneuries et des trois rivières »  en incluant Saint Martin le Vieil. Trois rivières avec la Vernassonne, le Lampy, affluent de la Vernassonne, le Tenten. Plus de 2000 ans d’histoire pour Raissac sur Lampy avec diverses appellations : en 870 : Resciacum- 912 : Villa Crexagum- 1262 : Villa de Reissaco-1781 : Raissac. Le blason du village a été créé en 1696 avec un langage héraldique : « De gueules embrassées à dextre d’or ». L’or représente la force, la richesse doublé de puissance, d’autorité. Le pourpre représente la justice, la liberté et dénote l’abondance, la source d’honneur et de dignité !

 templiers,château,d'escaut,dextre

 Avec des événements locaux tels que le passage d’un lieutenant  de Vercingétorix  50 ans avant J.C. Forte présence des wisigoths sur le sol local ceux-ci construisent le château en même temps que la cité deCarcassonne.Charlemagne aurait effectué une courte visite, à Carlipa .Les troupes du Prince Noir (1330-1376) se singularisent par  le pillage en règle  de Raissac sur Lampy, Fanjeaux et Alzonne.Appelé de la sorte, le Prince Noir était vêtu d’une armure noire, il était le fils aîné d’Edouard 3 d’Angleterre et réputé pour son humeur belliqueuse. A l’age de 16 ans on lui confie le commandement d’une armée et il sut mettre l’adversaire en déroute. Celui-ci était à la tête d’une armée de 25000 à 27000 hommes ; cavaliers fantassins mercenaires et aventuriers suivie du ravitaillement et de quelques pièces d’artillerie, des bombardes, et pillait  les villages limitrophes de ces terres.Il n’investit pas Saint Martin le Vieil ou se trouvait le seigneur Raymond Le Fort qu’il redoutait et  qui était bien abrité derrière les remparts du village. Dépité, il se vengera sur Raissac sur Lampy  en pillant le village et ou il passa de vie à trépas les 2 /3 de la population ! Les survivants  durent leur salut à la proximité des bois où ils trouvèrent refuge .Avant le passage du Prince Noir, Raissac comptait 39 foyers et 17 après les évènements sanglants !

Pierre d’Escaut, Templier de Raissac sur Lampy

 C’est en Champagne que les Templiers auraient divulgué leur rêve et par la suite, trouvé leurs premiers appuis. Entre le premier novembre 118 et le 12 janvier 1220 le Champenois Hugues de Payens et le Flamand de Saint Omer auraient jeté les bases de cet ordre militaire afin de combattre l’infidèle  et de protéger les chrétiens ! Tout de suite Baudouin 2 roi de Jérusalem les aurait  établis dans son propre palais.Leur exemple fait école, une pensée charitable de quelque marchands d’Amalfi, reprise et mise au point par quelques gentilhommes français avait donné naissance à l’ordre des Hospitaliers de Saint Jean, qui dés 1126 se transformait en une pieuse association de militaires.

templiers,château,d'escaut,dextre


Hugues de Payens et plusieurs de ses templiers avaient repassé la mer en 1127 pour soumettre au Pape, aux évèques de France, les statuts de leur ordre.Avant même qu’ils ne fussent approuvés, de nombreuses donations faites par les barons de champagne et le Conte Thibaut avaient commencé de faire de Temple une puissance capitaliste… Le concile de Troyes en 1128 avait légalisé l’existence de l’Ordre.En fait c’était un nouveau type de chevalerie qui se créait : chevalerie ouverte aux manants et qui demandait à ses membres la promesse de vivre pauvre, chastes, de pratiquer de lourdes abstinences.Bernard s’était fait le chantre de l’institution nouvelle.

Fils d’un co-seigneur de Raissac, Pierre D’Escaut naît en 1150 avec une vocation très sincère pour les ordres militaires et le salut de la Terre Sainte ; il vit tantôt à Belcaire chez ses parents, tantôt  en Pays D’Olmes chez ses grands parents, plus rarement à Raissac, parfois à Pech Auriol à quelques encablures du village ou se trouve la maison forte des Escaut !

Pierre doit aller tant soi peu à l’école, au vieux prieuré  de Saint Sernin de Montcoul abandonné par les bénédictins.Il doit participer  aux battues aux sangliers et autres gibiers !Au gré de ses voyages Pierre d’Escaut se rend en pèlerinage à Compostelle, à Rocamadour ainsi qu’à la cathédrale Saint Nazaire  à Carcassonne.Deux familles de Fort, les Saint Martin, les Rochan s’étaient disputé la grande tour de Saint Martin le Vieil.Finalement, ils s’étaient mis d’accord pour jouir chacun de un quart de cette tour.Une seule chose les unissait, la haine pour les Français du Nord ! Et pourtant beaucoup de ces seigneurs  du Midi étaient d’origine franque ou Burgonde !

templiers,château,d'escaut,dextre

 

Pierre d’Escaut connaissait les « troubadours »,la gazette ambulante de l’époque et les « baladins » qu’on appelait les « égyptiens »,les »ermites » hommes pieux et souvent guérisseurs qui connaissaient les vertus des plantes.( ) Pierre doit aller souvent avec ses frères visiter les Templiers de Saint Jean de Buncofol prés de Carcassonne.Il y trouva la vocation.Il fut certainement Page de 12 à 14 ans à la cour du Vicomte,son cousin écuyer de 15 à 17 ans  à la Cour du Conté de Toulouse son autre cousin !En 1169, à la naissance du Seigneur Pierre Raymond d’Escaut, le plus jeune fils d’un co-seigneur de Raissac, templier à l’âge de 17 ans, fut tué en Terre Sainte à 19 ans à Samocrate.Il avait apporté au temple, ses onze frères bien consentants, sa part du Castel et des terres.Les Escaut étaient très nobles  et très puissants et glorieuse maison en le terroir de Raissac  sur Lampy !

P1220403_1_1_1.JPG

Les "Cruzels" murés !

 

Pierre d’Escau s’était sacrifié pour les siens :

« -L’honneur que Pierre et ses frères possèdent est situé dans le terroir de Raissac ;il n’est probablement pas d’un seul tenant ;le droit d’aînesse n’était pas généralisé au douzième siècle Les Templiers gardant souvenir du jeune, bel et vaillant chevalier gardaient à Raissac, Castel et terres jusqu’à la fin de l’Ordre »  !

L’ordre du Temple grandit vite, notamment après certains privilèges  concédés par le Pape Alexandre 3.

Il y eut tant de donations en sa faveur qu’il devint fabuleusement riche au point de servir de banquier et de trésorier aux rois de France et d’Angleterre lesquels lui confièrent la garde et l’administration du trésor.Les Templiers recueillaient aussi pour le Pape l’argent de Saint Pierre  et les croisades !Cette richesse et cette puissance lui attirèrent d’immenses jalousies ; Or, vers 1307 les finances de Philippe le Bel étaient très mal en point et ce roi sans scrupules imagina de s’emparer des biens des Templiers.Pour cela, il les accusa de corruption, contraignant  le Pape Clément 5 à condamner  l’ordre et l’on vit alors le plus inique procès de l’histoire aux ordres d’un roi aussi cupide, injuste et cruel qu’un bandit de grand chemin.

templiers,château,d'escaut,dextre

"De sable à quatre chevrons d'argent" (cheminée du château )

 Le grand maître des Templiers Jauzac de Molvy et de nombreux autres dignitaires  furent brûlés en 1314 et le roi s’appropria tout le numéraire de l’Ordre  et le Pape décida que les biens immobiliers iraient aux Hospitaliers,ce qui n’empêcha pas Philippe le Bel de garder …. presque tout !

Origine du nom du village Raissac sur Lampy : Le village possède une source et il semblerait que l’origine du nom ait un rapport avec l’eau »Raïs » : rayon, jet.

« Ac » : lieu de, endroit.

La bondouïre, la source se trouvant sur la commune au lieu dit « Le Piousou » était autrefois réputée bénéfique, riche en minéraux.Jadis, l’eau jaillissait du sol, elle « bondissait » d’où le nom de « Bondouïre » !

 Remerciements à Robert Moré pour sa précieuse collaboration.

 

Photos:-Cheminée du château avec les armoiries des De Montesquiou : »De sable à quatre chevrons d’argent « 

-Photos extérieures du château

-Présence de « cruzels » murés.

24/12/2012

Conte : En attendant le Père Noël !


noël,conte,froid,hiver,enfant,jouets

 Enfant, j’aimais les longues soirées d’hiver. Quand il soufflait le froid et que le vent en colère faisait claquer les portes ; quand la neige de décembre venait battre les carreaux des fenêtres. La nuit venue, nous attendions impatiemment l’arrivée du Père Noël. Assis prés de la cheminée de pierre, les heures s’égrenaient à la pendule de la cuisine. Les parents vaquaient à leurs occupations ; grand-mère cousait, grand père fumait la pipe, et après quelques instants de calme ce dernier se mettait à raconter une histoire. De sa voix douce il disait : « Il était une fois….. »Le crépitement du bois dans la cheminée, la douce chaleur m’envahit et le sommeil fit son effet.Je me vis à la tête d’un régiment de soldat de plomb,je voyais Arlequin et Colombine, Barbe Bleue et Cendrillon, Gepetto et son fidèle Pinocchio, Peter Pan et Merlin l’enchanteur,et bien sûr Bécassine  et son inséparable parapluie. Je me voyais conducteur de machine à vapeur, entraînant  mille wagons sur les rails du bonheur.

Mais le rêve prit fin quand, au petit matin, le vent fut calmé, la neige avait cessé de tomber. De mon petit lit, où des bras vigoureux m’avaient porté j’ouvris grand les yeux, je descendis quatre à quatre les marches de l’escalier de bois et je fus émerveillé devant le sapin de Noël tout illuminé ! Des cadeaux étaient déposés  devant celui-ci ; le Père Noël était passé, je retenais mon souffle et dans un silence religieux un à un les colis étaient déballés. Je découvrais avec bonheur la petite boite de soldat de plomb, la trousse à outils, quelques friandises…

Grand père était là lui aussi.Et de ma voix d’enfant je lui dis : « Dis grand père, tu me racontes une autre histoire ? »


                                                                    Joyeux Noël

19:01 Publié dans conte | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : noël, conte, froid, hiver, enfant, jouets |  Facebook | |

21/12/2012

Un rendez-vous festif pour les membres d'AVEC et de futures "rencontres"

repas,association,avec,foyer

Autour des tables gourmandes.


Les fêtes de fin d’année arrivent à grands pas, ce qui donne l’occasion de se rencontrer et de partager de bons moments .C’est ce qu’a fait tout récemment le centre social et culturel intercommunal AVEC (Agir et Vivre entre Ecluses et Capitelles) dont le siège social se situe à Alzonne, 13 rue des Jardins.

Salariés, élus, membre du conseil d’administration, tout le staff qui gravite autour de l’association s’étaient donné rendez-vous dans le foyer mis à disposition par le maire André Bonnet et son conseil municipal.

Un rendez-vous festif qui a permis de partager un bon repas en toute convivialité où le protocole a été mis entre parenthèses pour la circonstance ! 
Une façon de terminer l’année et de tourner une page car au premier janvier 2013 la fusion de la Communauté de Communes  du Cabardés au Canal du Midi va entraîner des modifications principalement d’ordre administratif qui vont toucher  l’ensemble des services proposés jusqu’à ce jour  par l’association AVEC. La gestion des services « petite enfance », enfance jeunesse, emploi- formation- insertion, et social famille sera transférée au CIAS de Carcassonne. Le fonctionnement de l’association s’en trouvera ainsi modifié. Toutefois, et selon le souhait collégial, ces services à la population du territoire demeurent et se développent encore dans un sens toujours plus respectueux des usagers.

Cette nouvelle donne AVEC va l’aborder  avec un esprit associatif renouvelé, avec de nouveaux administrateurs bénévoles et un fonctionnement repensé, adapté et optimisé( ) l’association entend rester un lien d’articulation, de lien, d’impulsion de réflexions, de propositions et de suivi dans l’action de la nouvelle intercommunauté, à l’échelle du territoire remodelé.

Une association pour et par les habitants du territoire:

Un conseil d'administration composé d'habitants du territoire, d'élus, de technicien du social et l'associatif, force de proposition auprés de la future Maison du Territoire et du CIAS...

Des valeurs qui portent les projets de  l'association : citoyenneté, démocratie participative, laïcité, implication des habitants, ouverture...

Les "rencontres" d'AVEC pour permettre à chacun et chacune de venir échanger, réfléchir, donner son avis, proposer, élaborer et suivre des projets collectifs.

Les thématiques 2013 des rencontres d'Avec:

Petite enfance:

Propositions et initiatives en lien avec la crèche "Les titounets" et les assistantes maternelles du RAM.

Enfance jeunesse:

Réflexion et débat autour de l'accueil des 3/ 17 ans,émergence de projets éducatifs,accueil péri-scolaire et extra-scolaire, camps, chantier-jeunes.

Emploi-Formation-Insertion:

Accueil individuel et collectif, RSA, accompagnement des demandeurs d'emploi, information, journée de l'emploi.

Culture:

Arc en Ciel, accompagnement de projets culturels autour du livre, du spectacle vivant, de la musique...

Vie associative:

Aide aux associations et à leurs projets, mise à dispositions d'outils et de matériels.

Patrimoines:

Lien, communication, expression autour des patrimoines historique, culturel, environnemental... du territoire.

Contact AVEC:

Centre Social et Culturel Intercommunal:

13,rue des Jardins 11170 Alzonne

Tél:04 68 24 50 30

avec@avec11.fr

http://avec11.fr

repas,association,avec,foyer

Les salariés et les  mots chaleureux de Magali Pontillo.

repas,association,avec,foyer

On "papote" à table !

repas,association,avec,foyer

Chaud devant !

repas,association,avec,foyer

repas,association,avec,foyer

Les administrateurs Jean Louis, Olivier,  Claire.

repas,association,avec,foyer

Une partie des élus.

repas,association,avec,foyer

Les "animateurs" du centre social.

repas,association,avec,foyer

repas,association,avec,foyer

Une paella délicieuse.

repas,association,avec,foyer

Les 3 coprésidents d'AVEC, René Soffiati, Céline Meinier, Jean Louis Iche.

10:09 Publié dans fête | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : repas, association, avec, foyer |  Facebook | |

17/12/2012

Le Père Noël est venu dans le foyer

 P1220304_1_1.JPG

En attendant le Père Noël

Les fêtes de fin d'année arrivent à grands pas  et pour ne pas faillir à la tradition la municipalité avait offert un goûter animation pour les enfants de la commune. Samedi 15 décembre le foyer joliment décoré accueillait enfants et parents ainsi que le clown Auguste Tron. De la magie, des surprises,des blagues avec pour point d'orgue la venue du Père Noêl. Des friandises ont été distribuées sorties de la hotte du père Noël. Un gôuter offert par la municipalité et des gâteaux concotés par quelques « mamans » ont permis aux bambins de passer une aprés-midi récréative et festive, trop courte, pour certains.

P1220294_1_1.JPG

Auguste Tron, le magicien.

magie,noël,fête,gouter,clown

magie,noël,fête,gouter,clown

Le Père Noël et sa hotte remplie de friandises ! 

14:56 Publié dans fête | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : magie, noël, fête, gouter, clown |  Facebook | |

13/12/2012

Dame nature est belle

P1220292_1_1_1.JPG

Des platanes givrés.

La période hivernale est en train de prendre « ses quartiers d’hiver » avec un paysage  changeant. Dernièrement le givre avait déposé son manteau blanc sur une végétation  qui se prépare à la mutation. Les degrés du thermomètre oscillent ostensiblement vers le bas.... l’hiver pointe le bout de son nez !

P1220287_2_1_1.JPG

Le frêne métamorphosé

P1220290_3_1_1.JPG

Des asparagus(asperge) ciselés !

12/12/2012

Un ténor à l'école

 P1220271_2_1.JPG

Le ténor Ricardo Pivetta donnant de la "voix".

Dans le cadre de l’ALAE  (Accueil de Loisirs Associé à l’Ecole) du centre social et culturel intercommunal AVEC et à l’initiative de Yolande Catelain responsable de l’ALAE, le ténor Ricardo Pivetta et son pianiste sont venus se produire mardi 11 décembre dans les locaux de l’école d'Alzonne. Les enfants du regroupement pédagogique de Saint Martin le Vieil, Raissac sur Lampy et Alzonne ont eu droit à du bel canto dans un cadre peu usité pour cette pratique. 

Ricardo Pivetta avec sa double facette de ténor et de « pédagogue  vocal » a captivé les têtes blondes en les faisant participer aux réflexions sur la voix. Une façon ludique d’appréhender les nombreuses façons de produire des sons avec la maîtrise de son corps. « Je chante encore », telle est la phrase qu’a fait chanter aux enfants le ténor avec diverses possibilités : la voix, le souffle, la respiration. Avec des mots choisis, le ténor a parlé du bruit  ou celui-ci « meuble le silence » !

Du bruit, des sons nous sont agréables où la voix est le son qui est en nous.

Il a été question de l’oreille ! Ou celle-ci est un pendule, et nous équilibre ! On a appris également que le souffle agit sur l’ouie.Le souffle, la voix affinent rééquilibrent  et rééduquent l’ouie. Ricardo Pivetta mettait l’accent sur la voix, premier instrument qui est « en nous » ! Ou la musique qui fait chanter les mots tout comme les harmoniques qui font vibrer tout le corps comme une caisse de résonance tout en agissant sur notre santé.

« Du souffle naît la vie et donne la voix qui devient parole » parole véhiculée devant un parterre d’écoliers attentifs aux propos et au chant du ténor Ricardo Pivetta. Et pourquoi pas un futur ténor qui sommeille ?

P1220284_1_1.JPG

Les écolers attentifs.

P1220282_1_1.JPG

Le chef de choeur Roland Cordoba mis à contribution.

P1220285_1_1_1.JPG

P1220286_2_1.JPG

Les remerciements de Yolande Catelain.

09:45 Publié dans école | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ténor, voix, musique, chant, ludique |  Facebook | |