rené


26/08/2016

Connaissez vous la chayotte ?

 

P1260756.JPG

La chayotte ou chayotte est une plante vivace de la famille des cucurbitacées,cultivée sous climats chauds comme plante potagère pour son fruit comestible à maturité à l'Ile Maurice et à la Réunion, et occasionnellement pour sa racine riche en amidon. Le fruit est consommé comme légume. Elle est également appelée christophine aux Antilles françaises et en Guyane , chouchou à La Réunion et à l'Île Maurice, chouchoute en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, mirliton en Haïti et en Louisiane, coloquinte en France .

Le chouchou en question est cultivé dans un jardin de la commune ; la plante  a séjourné tout l’hiver en terre ; palissé, de beaux fruits sont accrochés au bout d’une tige fine en attendant une future récolte par leur propriétaire.(et de bons petits plats sucrés où salés !)

P1260757.JPG

La culture du « chouchou »demande un sol frais, profond, bien ameubli et bien fumé, ainsi qu'un climat chaud.

La multiplication se fait par plantation du fruit assez tôt en fin d'hiver dans un endroit abrité et chaud. Le plant est ensuite mis en place au printemps, vers fin avril ou début mai .Pour avoir plus de chance de voir le plant résister aux rigueurs de l'hiver en climat tempéré, on peut planter la chayotte assez profond (30 cm)

Début de la récolte, vers le mois de novembre. Six mois de chaleur sont nécessaires pour la maturation des fruits. La chayotte a besoin d'être palissée pour prospérer.

Les fruits peuvent se conserver une bonne partie de l’hiver comme les pommes de terre dans un endroit frais La souche peut rester en terre plusieurs années à condition de la protéger efficacement contre le gel.

On l’accommode à toutes les sauces !

Les fruits s'accommodent de la même manière que les courgettes, on les prépare aussi en daube ou en gratin (christophines farcies). On peut aussi les servir en salade, à partir de jeunes fruits, crus ou refroidis après une légère cuisson, et râpés. Ils font aussi d'excellentes soupes, crèmes et veloutés. A la Réunion, le chouchou ou chayotte était autrefois consommé essentiellement en crudité ou en gratin. Bon appétit !

 

Il existe aussi des préparations sucrées à base de chayotte, ainsi des compotes, des confitures, ou le « gâteau chouchou » à la Réunion.

Un clin d'oeil à « l’enfant du village »Arnaud Raynier et à sa famille. Professionnellement ce dernier réside à l’ile de la Réunion avec sa petite famille.

14:26 Publié dans reportage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.