rené


14/07/2012

Cérémonie du 14 juillet

P1200297_2_1.JPG

Le cortège en marche vers le cimetière.

Une fête nationale fêtée avec toujours de la solennité samedi 14 juillet. En présence d'André Bonnet, le maire, des adjoints, Ghislaine Cabrol Hutin, Alain Vandramini, des conseillers municipaux et des administrés. Le cortège s'est formé et mis en marche devant la mairie pour un premier arrêt  avec dépôt de gerbe et recueillement dans le cimetière sur la tombe de trois soldats et enfants du pays.

Avec en tête du cortège le porte-drapeau Louis Cathary, flanqué de jeunes ados du village, la traversée du village s'est soldée par un deuxième arrêt devant le monument aux morts place de la Liberté face à l'olivier. A nouveau, un second dépôt de gerbes effectué par la jeunesse locale au pied de la stèle de granit.

P1200302_4_1.JPG

Dépôt de gerbes sur la tombe de 3 enfants du "pays".

Le protocole prenant le pas, André Bonnet effectuait un discours avec solennité et ferveur afin de témoigner du devoir de mémoire.

P1200313_1_1.JPG

Devant le monument aux morts.

"Commémorer,223 ansaprés,le 14 juillet 1789,c'est rappeler notre attachement à l'Histoire,à la déclaration des droits de l'Homme et du citoyen, qui inspira de nombreuses démocrtaties dans le monde.C'est souligner aussi notre attachement à la République qui vit le jour en 1792.C'est rappeler que la Nation française a fait de cette date, sa fête nationale;une fête que nous célébrons avec ferveur y compris à l'heure de la construction européenne! ( )En ce 14 juillet, nous rendons hommage à celles et ceux qui ont lutté au péril de leur vie pour que naissent de nouvelles idées ; nous sommes fiers de nos ancêtres,de leur choix et de leur courage ( )Ce devoir de mémoire et de transmission est important afin que jamais ne s'éffacent de notre mémoire collective ces étapes historiques qui ont forgé la France d'aujourd'hui ( )Avec son drapeau ou le bleu et le rouge de Paris se mélangent edn 1790 au blanc de la royauté,avec son hymne ,la Marseillaise,ce chant né de la plume de Claude Joseph Rouget de Lisle et popularisé par les combattants volontaires marseillais durant l'été 1792,avec sa monnaie le franc,remplacé en ce début de 21 ième siècle par la monnaie européenne;La Liberté,l'Egalité,et le respect des autres,la Fraternité,n'ont pas fini d'entretenir l'espérance des hommes !( ) Le courage ,la dignité et la solidarité sont autant de principes qui ont fait et qui feront encore la France de demain."

P1200318_r1_3_1.JPG

Le maire, André Bonnet pendant son allocution

P1200309_r1_2_1.JPG

Dépôt de gerbes devant la stèle du monument aux morts

P1200321_4_1.JPG

Le drapeau de la commune

 

cérémonie,drapeau 14 juillet,gerbes

La stèle de granit du monument aux morts


Minute de silence à la mémoire des enfants du village qui sont morts au champ d'honneur suivi de l'hymne national la Marseillaise.
Un apéritif convivial clôturait la réunion patriotique, dans la salle de réunion de la mairie.

01/07/2012

Marions les !

Les portes de la mairie se sont largement ouvertes, samedi 30 juin pour laisser pénétrer un couple bien sympathique qui convolait en juste noces. Lucie Lagarde, assistante d'éducation prenait pour époux Christophe Peccolo, gendarme au COG (Centre opérationnel de la gendarmerie à Carcassonne), tous deux résidents dans le village.

Devant une foule de parents, d'amis, d'invités André Bonnet dans son rôle de  premier magistrat officialisait l'union.

P1200194_1_1_1.JPG

La messe nuptiale dite dans la chapelle Saint-Michel joliement décorée concrétisait le mariage religieux.
La calèche tractée par une superbe jument de la Randonnée équestre du canal  au Mas Saintes Puelles, emportait le couple au pied du lac de Saint Félix pour les incontournables photos.

Les festivités se sont déroulées dans la cour de l'ancienne école et le repas dans le foyer communal.
Tous nos vœux de bonheur à Lucie et Christophe ; félicitations aux familles respectives, en particulier à Dominique et « Bébert » Lagarde, les parents de Lucie, chevilles ouvrières du tissu associatif local.

P1200183_r1_2_1_1.JPG

Christophe et Lucie devant la mairie.

P1200187_r1_3_1_1.JPG

P1200190_r1_2_1.JPG

Une jolie mariée!

P1200189_1_1.JPG

                                     Lucie et Christophe,les jeunes mariésmariage,calèche,mairie,église

 

 mariage,calèche,mairie,églisemariage,calèche,mairie,églisemariage,calèche,mairie,église

 

 

 




30/06/2012

Départ de la secrétaire de mairie, Barbara Bénitez

L'une part,l'autre arrive ! Barbara Bénitez secrétaire de mairie depuis 6 ans vient de voir une mutation à sa demande pour la mairie de Saint Papoul où cette dernière effectuait depuis quelques temps un mi-temps ! Barbara n'est pas une inconnue dans le giron cantonal alzonnais, de par ses attaches familiales ou parents et grands-parents paternels sont étroitement impliqués dans la vie associative!

P1200132_1_1.JPG

La secrétaire de mairie et le premier magistrat.

Un départ qui donnait lieu à une petite fête au domaine du Colombier bas à Saissac vendredi 29 juin. Parents, amis, élus ont tenu à manifester leur témoignage d'amitié à Barbara, une secrétaire de mairie toujours attentive face aux administrés, où l'entente cordiale était présente avec le premier magistrat, le conseil municipal, l'employé communal et les prestataires de service. 

De l'émotion palpable lors des prises de parole d'André Bonnet le maire et de Régis Banquet le conseiller général du canton. Pas de discours protocolaire pour les intéressés, mais avec bien souvent une pointe d'humour adressée à l'encontre de la récipiendaire. Des bons souvenirs ont été égrenés par les élus avec le léitmotiv collégial du regret de voir s'éloigner Barbara sous d'autres cieux tout  en lui souhaitant une bonne adaptation dans ses nouvelles fonctions. La remise de cadeaux ponctuait une bien belle cérémonie en adjoignant Christian Serrano, l'employé communal récemment retraité, avant de passer à table. Un succulent  repas signé par Jacqueline Bonnet régalait la quarantaine de convives.

P1200137_3_1.JPG

Régis Banquet, Christian Serrano, Barbara Bénitez et André Bonnet.

Céline Aimé, la nouvelle secrétaire de mairie, elle aussi n'est pas en terre inconnue de par son emploi à la communauté de communes, de coordinatrice technique. Céline sera, entre autres, proche des associations locales en assurant une formation à internet aux personnes qui le désireront ainsi qu'un soutien scolaire le mercredi  matin dont nous reparlerons dans nos colonnes plus longuement ! Bonne adaptation à Céline et bon vent à Barbara !

P1200142_2_1.JPG

Céline Aimé et Barbara Bénitez-Montardy

P1200133_1_1.JPG

Parents,invités,représentants associatifs...

P1200134_2_1.JPG

P1200135_3_1.JPG

P1200152_1_1.JPG

Le collier offert par la Municipalité

P1200154_2_1.JPG

Une montre pour Christian Serrano

 

 


Les derniers secrétaires de Mairie:
Jacques Tramunt;Valérie Escande;Isabelle Marcérou;Brigitte Bastide;Barbara Bénitez-Montardy

10/05/2012

Cérémonie du 8 mai

 

 

 

Toujours autant de monde pour la commémoration du 8 Mai 45. André Bonnet, le maire était entouré d'un adjoint et de conseillers municipaux ainsi que bon nombre d'administrés et de quelques enfants. Deux moments forts de la cérémonie : le premier devant la tombe de trois enfants du pays morts pour la France, ensuite devant la stèle de granit du monument aux morts où sont gravés à jamais une liste trop longue d'autres enfants de Raissac, tombés au champ d'honneur.

  Dépôt de gerbes au pied de la stèle par deux enfants du village

commémoration du 8 mai,andré bonnet,raissac

Recueillement, dépôt de gerbes, hymne national, minute de silence et lecture du manifeste par le premier magistrat. Louis Cathary le porte-drapeau fidèle à ses engagements, laissait flotter au vent le drapeau tricolore avec toute la solennité qui s'imposait !commémoration du 8 mai,andré bonnet,raissac

A l'issue de la cérémonie, le verre de l'amitié offert par la municipalité était partagé dans la salle de réunion.

Le porte drapeau,Louis CATHARY suivi du cortège.

commémoration du 8 mai,andré bonnet,raissac