rené


03/10/2014

Le député Jean Paul Dupré en visite dans la basse vallée du Lampy.


Dans le cadre de sa tournée des territoires, le député Jean-Paul DUPRE, accompagné de Régis BANQUET, Conseiller Général du canton était récemment en visite dans la commune. Cette rencontre avec le Maire et le Conseil Municipal était l’occasion d’évoquer l’actualité politique comme la réforme territoriale et écouter les inquiétudes des élus locaux, notamment au sujet des baisses des dotations financières. Le député a pris bonne note des attentes des élus, les assurant de son soutien, et a salué leur engagement au service de la population.

24/06/2014

Délibérations du conseil municipal.


 le conseil municipal  s'est réuni le 20 juin afin de procéder à l'élection des délégués qui le représenteront à la prochaine élection sénatoriale du 28 septembre 2014.
A l'issue de l'élection, monsieur le maire a présenté l'étude financière des projets d'investissement objets du dernier conseil municipal.
Avant de clore la séance, il a procédé aux communications suivantes :
-    Devant les nombreux actes d'incivilité constatés dans la commune et par mesure de précaution, l'église sera fermée pendant la période estivale. Cependant, les personnes qui souhaiteront s'y rendre pourront récupérer la clé à la mairie pendant les heures d'ouverture de celle-ci. Un affichage de cette décision sera effectué sur la porte de l'église afin d'en informer la population ainsi que les touristes.
-    Les chiens errant dans la commune inquiètent les élus. En effet, de nombreux enfants jouent dans le village et les risques d'accident sont réels.
    Le maire est responsable de la lutte contre la divagation animale sur le territoire de sa commune et il doit y remédier. Il dispose pour ce faire de pouvoirs de police prévus par la loi et définis dans les articles L211-11 à 211-29 du code rural. Il peut également prendre un arrêté municipal pour interdire la divagation animale et faire sanctionner par une contravention de première classe (article R. 610-5 du code pénal) les contrevenants. Il est donc vivement rappelé aux propriétaires d'animaux qu'il est interdit de laisser divaguer les animaux domestiques et les animaux sauvages apprivoisés ou tenus en captivité.