rené


26/08/2016

Connaissez vous la chayotte ?

 

P1260756.JPG

La chayotte ou chayotte est une plante vivace de la famille des cucurbitacées,cultivée sous climats chauds comme plante potagère pour son fruit comestible à maturité à l'Ile Maurice et à la Réunion, et occasionnellement pour sa racine riche en amidon. Le fruit est consommé comme légume. Elle est également appelée christophine aux Antilles françaises et en Guyane , chouchou à La Réunion et à l'Île Maurice, chouchoute en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française, mirliton en Haïti et en Louisiane, coloquinte en France .

Le chouchou en question est cultivé dans un jardin de la commune ; la plante  a séjourné tout l’hiver en terre ; palissé, de beaux fruits sont accrochés au bout d’une tige fine en attendant une future récolte par leur propriétaire.(et de bons petits plats sucrés où salés !)

P1260757.JPG

La culture du « chouchou »demande un sol frais, profond, bien ameubli et bien fumé, ainsi qu'un climat chaud.

La multiplication se fait par plantation du fruit assez tôt en fin d'hiver dans un endroit abrité et chaud. Le plant est ensuite mis en place au printemps, vers fin avril ou début mai .Pour avoir plus de chance de voir le plant résister aux rigueurs de l'hiver en climat tempéré, on peut planter la chayotte assez profond (30 cm)

Début de la récolte, vers le mois de novembre. Six mois de chaleur sont nécessaires pour la maturation des fruits. La chayotte a besoin d'être palissée pour prospérer.

Les fruits peuvent se conserver une bonne partie de l’hiver comme les pommes de terre dans un endroit frais La souche peut rester en terre plusieurs années à condition de la protéger efficacement contre le gel.

On l’accommode à toutes les sauces !

Les fruits s'accommodent de la même manière que les courgettes, on les prépare aussi en daube ou en gratin (christophines farcies). On peut aussi les servir en salade, à partir de jeunes fruits, crus ou refroidis après une légère cuisson, et râpés. Ils font aussi d'excellentes soupes, crèmes et veloutés. A la Réunion, le chouchou ou chayotte était autrefois consommé essentiellement en crudité ou en gratin. Bon appétit !

 

Il existe aussi des préparations sucrées à base de chayotte, ainsi des compotes, des confitures, ou le « gâteau chouchou » à la Réunion.

Un clin d'oeil à « l’enfant du village »Arnaud Raynier et à sa famille. Professionnellement ce dernier réside à l’ile de la Réunion avec sa petite famille.

14:26 Publié dans reportage | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

29/09/2015

Des « pétrolettes » au stade municipal.

 

P1120553.JPG

Les motocyclistes des 5 A prêts pour le départ !

Les chauds rayons de soleil ont fait corps avec les 23 motocyclettes du club des 5 A dimanche 27 septembre matin pour une halte casse croûte !. Ces drôles d'engins issus de la section motos de la section éponyme, plus rutilantes les unes que les autres ont vus le« jour » dans les années 1945 et même avant pour quelques « bécanes  »! Un passé dans le temps qui rappelle de bons souvenirs aux anciens. Le deuxième rallye organisé par Josette Alvaro et « drivé » par Jean Pierre Folli vice président du club a parcouru une partie du département à la file indienne pour une vitesse  avoisinant les 60 kms à l'heure ! Une passion pour tous ces mordus de motos anciennes affiliés au club créé en 1986, et bon vent aux 5 A. (Association Audoise des  Amateurs d'Automobile Anciennes )

P1120538.JPG

Les motos au repos !

P1120536.JPG

Un side car Russe !

P1120557.JPG

On "chauffe" les machines avant la poursuite du périple.

P1120566.JPG

Un problème de démarrage ?

 

P1120539.JPGP1120540.JPGP1120541.JPGP1120542.JPGP1120543.JPGP1120547.JPG

 

07:01 Publié dans reportage | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : motos, 5a, périple, club, halte |  Facebook | |

04/01/2014

Les capitelles.

 

 

P1020200.JPG

"Elle trône au milieu du champ comme un navire sur l'océan !"

 

On n’en dénombre qu’une poignée sur le territoire rural. Les  capitelles "capitèla" en occitan sont  des cabanes construites en pierre sèche, sans mortier. Généralement crée par le vigneron proche de la vigne ; maisonnette non habitée, celle-ci servait à remiser les outils et à se mettre à l’abri en cas d’intempéries ! La construction de la capitelle nécessitait tout un savoir faire. Les pierres extraites du sol suite à un défonçage étaient ramassées et  remisées afin de laisser le sol propre  à la culture de la vigne.  La solidité et l’étanchéité étaient assurées par la pose de cales plus fines entre les grosses pierres ! Un travail de longue haleine ou le temps ne comptait pas !!! L’entrée de l’édifice est surmontée par de grandes dalles formant le linteau. La voute est  montée selon la technique de « l’encorbellement » chaque pierre ou dalle déborde de la précédente vers l’intérieur  et est retenue à l’extérieur par des pierres plus grosses qui font office de contrepoids ! Si la capitelle offre peu de confort, et selon le « savoir faire » du constructeur, des aménagements  peuvent être crées : une banquette de pierre, des niches… ! Même un petit « finestrou ! . Ces édifices font partie intégrante du patrimoine local avec un bémol pour certaines, le manque de mise en valeur par leurs propriétaires.

P1020203.JPG

P1020204.JPG

P1020205.JPG

P1020202.JPG

L'encorbellement (vue de l'intérieur)

 


 

 

 

 

14/12/2013

Une bien belle crèche de Noêl.

 

P1010910.JPG

C'est désormais un rituel,la crèche de Noël a pris place dans une chapelle de l'église depuis peu.La poignée de bénévoles s'est activée à la confection toujours aussi minutieuse de celle ci. Rien ne manque, du sapin tout enguirlandé avec à ses pieds la mousse des bois dans laquelle ont été disposés les santons et autres objets de décor.Tout un ensemble coloré,sans oublier les animaux mythiques,les moutons, l’âne et le bœuf tout prés de Joseph et de Marie.  Une bien belle crèche qui mérite sa visite!

P1010911.JPG

P1010912.JPG

P1010915.JPG

P1010916.JPG

P1010917.JPG

P1010914.JPG

26/09/2013

Olivier Villa et l'association Oscar's Angels.

194823_435294539827045_1619308900_o (2).jpg

Anita Granéro,la présidente d'Oscar's Angels entourée de Mickey et Minnie de Disneyland.

 

Le concert d'Olivier Villa qui doit avoir lieu samedi 28 septembre s'inscrit dans une logique culturelle  doublée d'un effet associatif car 30% de la recette sera reversée à l'association Oscar's Angels.Une association choisie par les Séniors du Lampy organisatrice de la soirée.Une belle  initiative saluée comme il se doit pour l'association Oscar's Angels dont le siège social se trouve à Blagnac proche de Toulouse.Celle ci se fixe pour but d'aider,dans la mesure du possible,les familles d'enfants et adolescents lésés cérébraux,handicapés ou dans le coma.Anita Granéro,la présidente bénévole précise que l'aide peut être apportée à tous les malades jusqu'à l'age de 18 ans.Les membres de cette association,à but non lucratif,évidemment bénévoles,donnent à leur action diverses formes:Une présence active auprès des enfants et des familles lorsque celles ci le souhaitent,pendant l'hospitalisation et plus tard au domicile.

177571_435450596478106_931145259_o (2).jpg

L'équipe d'hématologie de l'hopital Purpan (pédiatrie)

Des secours financiers alimentés par les fonds récoltés auprès des membres de l'association,et du public,pour l'achat du matériel nécessaire aux enfants (fauteuils roulants,matelas et lits spéciaux) pour la prise en charge éventuelle des moyens curatifs non remboursés (physiothérapie,séjour en centre de réhabilitation) pour les frais de transport;et enfin pour l'amélioration et l'adaptation de l'habitat:rampe d’accès,salle de bain appropriée,etc...

Un appui moral et psychologique,grâce à une disponibilité continuelle pour une écoute téléphonique.Également un rôle de conseil,si précieux ! en fournissant informations et recommandations concernant les démarches fastidieuses administratives,les parcours médicaux et sociaux,etc...

Telles sont les façons dont les"Oscar's Angels" se mobilisent au profit des familles d'enfants handicapés dans le besoin.

Cerise sur le gâteau pour l'association,dernièrement Thierry Dussautoir,l'éminent capitaine du stade Toulousain et de l'équipe de France de rugby à xv à rejoint l'association par son parrainage !

P1010076.JPG

Béatrice Ramon,bénévole de l'association Oscar's Angels.

Plus proche de nous,à Saint Martin le Vieil,Dominique,Dorian et Béatrice Ramon ont été confronté à la maladie par leur fils et frère, Lucas;ce dernier à subi trois interventions chirurgicales pour une tumeur au cerveau en février 2006 jusqu'au décés en Mars 2007 .Membre active de l'association Oscar's Angels, Béatrice est en contact fréquent avec la présidente de l'association Anita Granero et le staff associatif.L'association à besoin de bénévoles pour une formation  accompagnant aux soins pédiatrique.(Hôpital des enfants de Toulouse ) A bon entendeur !

Contact:www.oscarsangels.com 

Possibilité d'adhérer à l'association:15€

07/08/2013

Louis Ruiz, l'Ibère de la Montagne Noire.


P1000437_1_2_1.JPG

Louis Ruiz devant ses nombreux ouvrages.

Louis Ruiz. Il était présent sur le vide grenier dernièrement;son étal ne comportait pas d'objets plus ou moins hétéroclites, mais des livres ! ses livres;ceux qu'il a écrits. Pour l'octogénaire de Saissac,Louis Ruiz traine derrière lui,un passé plus que composé.Tout petit,résidant en Espagne il subit bien malgré lui la Rétirada avec sa maman et son petit frère .Du haut de ses dix ans il va être confronté à l'exil. Le papa soldat républicain est en France,la famille décide de le rejoindre.Avec un maigre baluchon, les Pyrénées vont être franchis  non sans difficultés par le col du Perthus la nuit sous l'orage et l'accueil dans une ferme française.Beaucoup de difficultés plus tard dans le camp d'Argelés  et celui de Rivesaltes ou la famille retrouvera le papa et le retour de la liberté.Une nouvelle vie commence,le petit Louis à conservé ces émouvants périples et voudra un jour les relater.Le début de scolarité pour le jeune Espagnol ne favorise pas la mise en application de part les nombreux déménagements.La famille s'installe dans la Montagne Noire,Louis est embauché à l'âge de 16 ans  dans la mine de la Loubatière.

P1000448.JPG

La dédicace du poète !

Malgré le peu de temps consacré aux études ce dernier aime la lecture avec un penchant pour la poésie« La rétirada »verra le jour par un poème  récit en alexandrins,plus de 3000;Faisant fi de la difficulté,le mérite est plus grand. Autodidacte, Louis Ruiz poursuit sa passion de l'écriture,plusieurs livres vont voir le jour avec une écriture qui force l'admiration.La précision et le réalisme plonge le lecteur dans un contexe d'authenticité   du jeune enfant Espagnol déraciné à l'octogénaire serein retiré dans « sa » montagne noire.

P1000440.JPG

Le livre de la Rétirada écrit en 3000 alexandrins.

P1000444.JPG

rétirada,espagne,livres,lecture

P1000441.JPGP1000443.JPGP1000445.JPG

P1000442_r1_1_1.JPG

15/05/2013

Laetitia Bernard, une femme d'art !

 

P1230829_1_1.JPG

Laetitia Bernard devant ses oeuvres.

A l'occasion du 17e marché de l'art qui s'est déroulé dernièrement à Malves, Laetitia Bernard artiste locale, photographe-infographe présentait ses réalisations. Auparavant, cette dernière avait été selectionnée suite à un concours d'affiche organisé par le Graph.

Dans le parc du château Laetitia Bernard étalait son talent avec toutes sortes d'objets à la vente : des pendules, magnets, mémo ; le livre hérisson et ses pages « épines ».

P1230836_r1_1_1.JPG

Le livre hérisson : épique !

P1230835_1_1.JPG

Un patchwork de talent.


des photos, des livres ; celle-ci s'est distinguée par la parution d'un livre sur le village d'Alzonne et de Raissac sur Lampy. Des dessous de verre en CD, des porte-clefs ainsi que des coussins avec photo personnalisée. La liste ne serait pas complète si l'on n'ajoutait pas le travail de l'artiste concernant la photographie, les mariages, les divers reportages, l'infographie, le shooting, les films, tout un panel que l'on peut consulter sur le site: lbprod11.blogspot.com .

P1230831_r1_1_1.JPG